Gurinder, Dimitry et Rémi : la fierté d’être diplômés

ATD Quart Monde France

Ils ont décroché un CAP à l’école de production Juralternance, qui est un projet pilote associé d’ATD Quart Monde. (…)

Les écoles de production accueillent des jeunes dont personne ne veut – décrocheurs, non francophones, » allergiques » aux études… Elles les forment à un métier qui recrute – ici la métallerie et aussi le pneu dans un autre atelier -, selon un principe simple : faire d’abord, apprendre ensuite. Les jeunes travaillent ainsi les deux tiers du temps en atelier et le tiers restant, ils suivent des cours. (…)

Rémi est en passe de décrocher un contrat de professionnalisation pour devenir soudeur.
En bac pro Chaudronnerie, Dimitry envisage de pousser jusqu’au BTS (Brevet de technicien supérieur).
Gurindei, lui, est en bac pro Ouvrages Bâtiments métalliques. Il se verrait bien un jour créer sa petite entreprise et rêve d’une maison avec un garage où il fabriquerait des objets. A ses heures perdues, il dessine  » avec ses émotions « .

Posted in Français, jeunes - youth, travail – work | Tagged , , , | Comments Off on Gurinder, Dimitry et Rémi : la fierté d’être diplômés

« Regarder sa vie sous un angle nouveau »

ATD Quart Monde international / Djynamo

L’escalade, le partage de spécialités nationales et les discussions autour du genre dans un espace sûr, telles sont les activités dont ont profité les jeunes du projet de Djynamo, l’été dernier. Djynamo promeut des rencontres entre des jeunes européens de milieux différents, pour rompre l’isolement créé par la pauvreté. Les participants dépassent leurs limites, s’amusent et apprennent à nouer avec les autres des relations qui transcendent les différences culturelles et sociales. (…)

L’une des participantes, Diana, a commenté : « Ce n’était pas juste des vacances dans un endroit intéressant. Ça a vraiment changé ma vie. Ce voyage m’a permis de découvrir une nouvelle façon de vivre, de rencontrer des gens merveilleux qui ont une manière différente de penser, de m’amuser et de réfléchir avec eux dans un cadre splendide.» (…)

Posted in Français, jeunes - youth, participation | Tagged , , , , , , | 1 Comment

Des demandeurs d’asile à la découverte du quart monde européen

ATD Quart Monde Belgique

Les Universités populaires Quart Monde ont pour but de permettre aux personnes ayant
l’expérience de la grande pauvreté de s’exprimer sur différents thèmes de société, tels que
l’éducation, les soins de santé, le travail ou la famille. Depuis 2010, un groupe de demandeurs d’asile du centre Croix-Rouge « le Relais du Monde », à Natoye, participe à ces Universités populaires. Chaque mois, Michel, travailleur du centre et animateur de la cellule, distribue à huit résidents la lettre de l’Université populaire et transmet leurs réponses aux organisateurs. Lorsque les conditions le permettent, ils se rendent ensuite aux rencontres des Universités populaires, à Bruxelles ou ailleurs en Belgique, pour partager leurs idées sur la société aux côtés de citoyens belges ayant l’expérience de l’extrême pauvreté.

Entre « paradis européen » et réalité

C’est en 2010, lorsque Michel répond à l’invitation du groupe local du mouvement ATD Quart Monde à Sambreville, que débute l’histoire entre les résidents du «Relais du Monde» et les militants du Quart Monde. «Jacqueline m’a contacté pour me proposer de venir à la projection du film « Joseph l’insoumis», qui parle de l’origine d’ATD Quart Monde. Je lui ai dit que ça m’intéressait et j’ai emmené huit résidents du centre avec moi. Après la projection du film, il y avait un échange, et là, les résidents se sont rendus compte de ce qu’était aussi la réalité ici, en disant : «Mais non, ce n’est pas possible, en Europe il y a ça ?». Les demandeurs d’asile ne s’attendaient effectivement pas à rencontrer en Europe une forme de misère pas si éloignée de celle qu’ils ont connu, et même fuie pour certains, dans leur pays d’origine.

Pour Michel, un partenariat avec les Universités populaires Quart Monde a alors très vite fait sens. Dans l’imaginaire de plusieurs demandeurs d’asile, la Belgique, et plus largement l’Europe, forment une sorte d’ «Eldorado» où la misère sociale et la marginalisation de ceux qui en souffrent n’existent pas. Les vécus des familles membres du mouvement ATD Quart Monde leur offrent alors un reflet bien différent de notre société, ce qui est très important, selon l’animateur du groupe, pour lutter contre le «marché» qui s’est créé ces dernières années autour de l’émigration dans certains pays du Sud. En effet, l’Europe occidentale serait parfois «vendue» là-bas par des passeurs comme une destination idyllique à des personnes vivant dans la pauvreté, mais pas seulement. Contre certaines attentes, plusieurs personnes qui ne «trouvent pas leur compte» dans leur pays d’origine, mais qui toutefois proviennent de milieux moins défavorisés, s’embarqueraient également sur la route vers l’ «Europe du bonheur». Ainsi, nombreux sont ceux qui déchantent une fois arrivés sur le sol européen, se voyant tantôt forcés à vivre «provisoirement» à plusieurs dans les petites chambres des centres d’accueil, tantôt à la rue, dans des «camps» improvisés et dans la clandestinité.

Retrouver sa dignité à travers la lutte contre la pauvreté

Cependant, démystifier le «paradis européen» n’est absolument pas la seule raison pour
laquelle il leur est intéressant de participer aux activités du mouvement ATD Quart Monde. En effet, au travers de ces diverses activités et rencontres, les résidents du «Relais du Monde» obtiennent également la possibilité de faire porter leur voix dans un pays qui ne reconnaît pas toujours leur légitimité à y demander l’asile. Et lorsque ceux-ci n’ont pas la possibilité de se rendre aux Universités populaires Quart Monde, leurs opinions sont tout de même relayées jusque dans le compte-rendu partagé ensuite auprès des institutions publiques.

Après plusieurs mois, voire années, de difficultés, d’incertitudes et de danger, ils ont la possibilité d’exprimer leurs idées pour la société et de les savoir entendues. Ainsi, en s’engageant, même temporairement, dans la lutte contre la pauvreté, ces personnes peuvent également retrouver le chemin d’une image digne et positive d’eux-mêmes. À ce titre, la participation de quelques résidents à l’Université populaire Quart Monde mondiale sur le développement durable en 2013 et à l’Université Populaire européènne sur le droit à l’existence en 2014 est assez extraordinaire. Imaginez un instant ce que l’on ressent lorsque l’on n’est pas encore certain d’obtenir un permis de séjour, mais que l’on se retrouve à débattre au milieu du Parlement européen !

D’autre part, il pourrait s’avérer instructif pour les quelques personnalités politiques qui se
permettent régulièrement de qualifier les demandeurs d’asile de «profiteurs» et «d’assistés» de rencontrer ces personnes qui, malgré le fait d’avoir moins de droits que les citoyens belges, s’affirment en tant qu’acteurs d’une société en mouvement, ce dans un pays qui reste parfois réservé quant à leur accueil.

Pour tacler les préjugés, la rencontre et la solidarité

Mais ces rencontres ne profitent pas qu’aux résidents de Natoye, elles peuvent également se révéler enrichissantes pour les familles du Quart Monde. Elles permettent en effet à certaines personnes ayant l’expérience de la pauvreté de découvrir, par l’échange interculturel, les réalités de l’Autre, de celui dont on entend parler, mais que l’on n’a pas vraiment encore «rencontré». À ce sujet, Michel nous raconte la visite du «Relais du Monde» par un groupe local d’ATD Quart Monde et ce que lui a confié l’un des visiteurs à la fin de la journée : «J’avais senti parfois dans sa façon de s’exprimer que… l’étranger, c’était pas trop son truc. Ce que je peux comprendre, on est pas “obligé” de s’aimer les uns les autres. Je leur ai fait découvrir le centre comme on le fait avec tous les nouveaux résidents ou visiteurs. Après la visite, ce gars me dit “Michel, j’avais une vision quand je suis venu, mais ma vision elle est toute changée”. Tu te dis « là, chapeau ! ». C’est le plus beau message que tu peux avoir».

Dès lors, si les rencontres entre les deux «groupes» leur permettent de confronter leur
imaginaire à la réalité de l’autre, elles symbolisent également, selon l’animateur du centre Croix-Rouge, un enjeu crucial pour eux et pour la société en général : «Dans le monde de la pauvreté, le citoyen belge et celui qui vient des quatre coins du monde sont dans la même galère. Il n’y a pas de différences ni rien du tout ! Même si on a tendance à mettre les deux mondes face à face, dans la réalité, ils sont dans la même barque». S’il est donc une chose que nous pouvons retenir ce genre d’expérience, c’est que les personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale, d’où qu’elles viennent, ont grand intérêt à se rencontrer et à collaborer. En effet, dans une Europe où certains gouvernements demandent à leurs citoyens de choisir entre d’un côté, l’accueil de personnes fuyant la guerre ou la misère et, de l’autre côté, la lutte contre la pauvreté au niveau national, ces deux groupes ne devraient pas être perçus comme étant en concurrence, mais plutôt comme les victimes d’un même système en panne de solidarité.

Antoine Scalliet pour ATD Quart Monde en Belgique

Posted in droits - rights, Français, participation, solidarité – solidarity | Tagged , , , | Comments Off on Des demandeurs d’asile à la découverte du quart monde européen

A Lille, un atelier en plein air pour coder

ATD Quart Monde France

Atelier code à la Bibliothèque de rue de Fives le 1er novembre 2016 (VS)

Dans le quartier lillois de Fives, le Mouvement propose des ateliers pour s’approprier les nouvelles technologies et aussi pour créer. (…)

Depuis l’été 2015, l’équipe d’ATD Quart Monde engagée dans l’Action de promotion familiale, sociale et culturelle à Fives mène des initiatives pour familiariser aux nouvelles technologies des publics a priori éloignés, sur les deux sites en plein air des bibliothèques de rue. Pour les organiser, elle s’appuie sur ses partenaires de Common Makers et de L d’Illusion, une association pour l’accès à la culture de tous.

Lors du Festival des Savoirs et des Arts de l’été 2015 – un rendez-vous organisé chaque année par ATD Quart Monde partout en France -, des ateliers d’impression 3D ont ainsi été proposés. Une imprimante 3D et des ordinateurs avaient été installés sur une grande table sous des tonnelles. Une quarantaine d’enfants et d’adultes ont été initiés. (…)

Posted in culture, education, Français, jeunes - youth | Tagged , , , , | Comments Off on A Lille, un atelier en plein air pour coder

The Importance of Recognistion

Giving Poverty a Voice

Being involved in the process of making a project like the Roles We Play was interesting because you had other people to bounce ideas off of and that meant we got a more balanced and inclusive answer about the daily lives of people in poverty. The book is our way of showing that we all have a meaningful role to play in society and if you take away those roles you are taking away a huge tool that can be used in the recognition of poverty.
The process also meant proving to yourself that you’re worth more than other people think because a lot of people think that they’re worthless and have nothing to contribute. Each one of the people in the book do have a purpose, they do have a worth and they’re needed in society.
Something as simple as running an after school club, even standing up for the old boy next door who’s lonely and has nothing, he can’t go to the shop so you go for him, if you don’t go then the government would have to employ someone to do it, so in a way you’re saving them money.
Being a part of the Roles We Play is important because if no one is involved then there is no recognition of what you are doing. Recognition is important because poverty is not just something that can affect ‘other’ people. It’s not just cash poverty, someone can be a multi-millionaire and still have no quality of life. But at the same time a lot of people who don’t get recognition come from humble beginnings they don’t get the OBEs or MBEs. If nobody recognises it then it doesn’t exist. (…)

It was very important for the group that their work was recognised officially by Sheffield University when we presented our work to around 60 students.
Even though we have presented a social work module before in a university setting ..this was the first time we have presented this piece of work..our work… a body of work created and developed by people with an experience of poverty as part of a university course.

Posted in English, participation | Tagged , , , , , | Comments Off on The Importance of Recognistion

ATD Quart Monde et CNP Assurances lancent un contrat obsèques destiné aux personnes très pauvres

ATD Quart Monde France

ATD Quart Monde et CNP Assurances annoncent le lancement d’un contrat obsèques destiné aux personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Ce contrat a été élaboré avec la participation de personnes en situation de pauvreté, ce qui a permis de tenir compte de leurs besoins réels et ainsi définir un panier de biens nécessaires et suffisants pour des obsèques dans la dignité. (…)

Voir aussi : l’Aide à la complémentaire santé (ACS)

Posted in droits - rights, Français, santé – health | Tagged , | Comments Off on ATD Quart Monde et CNP Assurances lancent un contrat obsèques destiné aux personnes très pauvres

Reaching the hardest to reach

Giving Poverty a Voice

The capacity building residential workshop on outreach work came about due to all the work that ATD Fourth World do with people living in poverty. We all wanted to know of different ways to reach out to the “missing people”: like shy ones or really isolated people, and how we could reach them. So members of ATD Fourth World in different countries started their own meetings to find out different ways people were using to reach people in their own communities. Then they came together to share their ways of reaching out to others.

In UK, after a first meeting in 2015, we came together again to do a second meeting this year and ask questions and give our answers. It is always nice when we spend time together and get to know new people and their views. It is our chance to come together to discuss what we had all been doing over the year and how it was going and where we were taking it. (…)

read more –>

Posted in English, participation, solidarité – solidarity | Tagged , , | Comments Off on Reaching the hardest to reach

Agir en croisant les savoirs

ATD Quart Monde France

Dans le 18ème arrondissement de Paris, le constat partagé par un grand nombre d’acteurs, est que le dialogue entre l’école et les familles est un défi, notamment avec les parents les plus éloignés du système scolaire. Considérer les parents comme un maillon essentiel est un levier pour permettre la réussite de tous les enfants.

Une équipe d’ATD Quart Monde, les deux centres sociaux du quartier et l’Equipe de Développement Local ont pensé ensemble un projet qui permette à tout un quartier d’être au service de la réussite scolaire de tous les enfants en s’appuyant sur le lien « école / famille »

(…) [Après un temps de croisement des savoirs et des pratiques qui a permis de premières avancées], pour l’année 2016-2017, le premier objectif est d’aller à la rencontre des familles les plus pauvres et celles éloignées de l’École. A partir d’eux, nous essayerons de trouver ensemble (avec les familles, les enseignants et les partenaires) des solutions et des projets qui puissent mobiliser le quartier pour la réussite de tous les enfants.

Posted in education, participation | Tagged , , , , | Comments Off on Agir en croisant les savoirs

Just a Change

Refuser la Misère

Depuis ses débuts, en 2010, le projet Just a Change, a déjà remis en état 51 maisons en ruines au Portugal. Les bénévoles sont de jeunes universitaires qui bénéficient de quelques soutiens. Ce mois-ci ils sont à Óbidos pour restaurer les maisons (et la dignité) d’une bonne poignée d’habitants. (…)

L’association, sans aucun but lucratif, va à la rencontre de ces personnes. Les jeunes rétablissent les conditions nécessaires pour une vie dans la dignité en restaurant les maisons, grâce à un travail qui transforme non seulement des espaces, mais aussi des vies. (…)

Le programme vient de se lancer dans deux projets différents. Pendant l’année scolaire, on Réhabilite la Ville, dans Lisbonne intra-muros, avec l’aide de jeunes universitaires de la capitale qui travaillent soit le matin soit l’après-midi selon les heures des cours.

Le deuxième projet, Portugal Rural, se déroule uniquement pendant l’été et “emploie” des jeunes venant de tout le Portugal et même quelques bénévoles étrangers. (…)

http://www.justachange.pt

Posted in Français, jeunes - youth, logement - housing, solidarité – solidarity | Tagged , , , , | Comments Off on Just a Change

“Déclics du numérique” *

a-Brest

(…) Une des missions essentielles de la Ligue de l’enseignement dans le cadre de son action en milieu scolaire est de lutter contre l’illettrisme, de favoriser l’accès à la lecture et le plaisir de lire à destination des élèves des écoles de la ville de Brest, 50 classes participent chaque année aux projets de médiation du livre Graine de lecteur et Défi lecture et plus de 25 bénévoles “Lire et faire lire” viennent lire à de petits groupes d’enfants sur les temps périscolaire ou scolaire en maternelle.
Les actions de la Ligue s’adressent en particulier aux écoles placées en zone d’éducation prioritaire.
Nous proposons de développer des actions de médiation autour du livre grâce aux outils du numérique. Loin de remplacer l’objet livre, l’usage du numérique permet de compléter la lecture, de la rendre plus ludique et interactive et de démultiplier le nombre de propositions de titres. (…)

(…) Nous développerons également des échanges entre les classes participant au défi lecture en mettant à disposition des volontaires des tablettes qui vont permettre de créer et de faire circuler entre les classes vidéos, jeux, créations d’histoires portant sur les corbeilles de livres du défi lecture.
Nous allons permettre de démultiplier l’accès aux livres en faisant circuler dans les classes des liseuses où seront chargés les livres de la corbeille ou d’autres ouvrages des auteurs invités.
Enfin les tablettes permettront de créer des traces du projet : photos, vidéos et de garder la mémoire du défi lecture dans les classes. (…)

 

* projet proposé par la ligue de l’enseignement FOL29. Cette initiative fait partie des 40 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2016.

Posted in culture, education, Français, jeunes - youth | Tagged , , , , , , , | Comments Off on “Déclics du numérique” *

Du cirque pour partager

ATD Quart Monde France

A Montreuil, un atelier permet à des enfants de se retrouver et d’apprendre en jouant. (…)

Pour cet atelier cirque, leur professeur Vladik collabore avec Les Ouvriers de Joie, une association montreuilloise qui fait de la commedia dell’arte et du travail sur les masques, et qui prône l’idée d’une culture « facteur d’intégration » plutôt qu’ »objet de consommation ». Il l’a rencontrée lorsqu’il faisait le clown dans les rues avec Anna Cottis, metteure en scène, auteure et comédienne, très active dans l’association. (…)

Comment enseigner le cirque à de jeunes enfants ? C’est le dilemme des arts du spectacle, explique Vladik, cela doit paraître un jeu tout en maîtrisant la technique : « Il ne faut pas brider les enfants mais il faut aussi leur apprendre des choses. » (…)

Posted in Français, jeunes - youth | Tagged , , , , | Comments Off on Du cirque pour partager

La bibliothèque de rue sur le Mur des Possibles

ATD Quart Monde
Jeunesse Wallonie – Bruxelles

Aujourd’hui, on inaugure la première œuvre des enfants de la bibliothèque de rue sur le Mur des possibles. (…)

Car l’événement ne se passe pas sur la plaine de jeux, mais sur la longue route qui relie la plaine où se déroule la bibliothèque de rue, et l’ancien centre créatif de Renory, 2km plus loin.

Tout au long de cette route, un haut mur qui entoure l’ancienne usine Arcelor-Mittal.

On en parle depuis longtemps, de ce projet : permettre aux habitants de s’approprier, par la peinture, le mur délabré. (…)

Cette année, c’est au tour des enfants de représenter en couleurs ce qui est important pour eux dans la bibliothèque de rue. Sur plein de petites plaques, ils ont donc représenté à leur façon, leurs livres préférés. (…)

Posted in culture, Français, jeunes - youth, participation | Tagged , , , , | Comments Off on La bibliothèque de rue sur le Mur des Possibles

À Lyon, une visite du musée en chantant

ATD Quart Monde France

A Lyon, la chorale d’ATD Quart Monde chante devant des oeuvres et le Musée des Beaux Arts prête des reproductions de tableaux aux militants.

» On chante mieux devant des tableaux qu’en répétition. Le musée est un lieu magique  » : Béatrice et Georges Mouton sont des piliers de la chorale lyonnaise d’ATD Quart Monde  » Coeur en fête « . Pour la seconde année consécutive, le 28 mai, ils ont chanté lors d’une visite du Musée des Beaux Arts.  » Devant un tableau représentant des esclaves, on a interprété le Nabucco, un sacré défi. J’en ai des frissons « , se souvient Georges, encore ému par la beauté de l’opéra de Verdi. (…)

La chorale au musée est l’un des aspects d’un riche partenariat. Outre des visites gratuites pour les familles militantes à ATD Quart Monde, le Musée des Beaux Arts de Lyon prête chaque année une dizaine de fragments de tableaux. Les militants choisissent eux-mêmes les oeuvres et dedans, les détails qui les intéressent. Le musée les photographie et les encadre.

Les tableaux tournent ensuite auprès des militants.  » On peut les garder trois mois maximum afin que tout le monde en profite « , précise Georges qui gère les prêts dans un cahier. Les romantiques du 19ème siècle qui jouent sur les émotions ont la côte, loin devant les impressionnistes. (…)

Les choristes sélectionnent aussi les tableaux devant lesquels ils veulent s’arrêter. Puis ils trouvent une chanson correspondant au thème. Ca peut être une berceuse devant un enfant endormi ou le negro spiritual  » Let my people go  » (Go down Moses, son titre original) devant un tableau représentant Moïse. (…)

Posted in culture, Français, participation | Tagged , , , , | Comments Off on À Lyon, une visite du musée en chantant

What does it mean to be an expert?

Giving Poverty a Voice

Whenever a group of ATD Fourth World activists get together, something happens. At the end of a residential working session designed to help activists to discover each other – beyond ATD Fourth World – we had a list of amazing actions, all performed by people who had been written off…called lazy scroungers and benefit cheats and scum by politicians and the press.
When everyone was together one participant said: “We need to get this message out there“. So began a journey. (…)

An Audience with the Real Experts on Poverty is a project led by individuals with an experience of long-term poverty and social exclusion in the UK, supported by ATD Fourth World and link with other anti-poverty organisations.
The project will stimulate constructive and inclusive public debate about the portrayal of people who experience poverty and social exclusion in the UK. It will provide opportunities for people living in poverty to develop their capacity to speak out from direct personal experience and lead the debate as experts.

The project aims to challenge contemporary society’s views on poverty and social exclusion. It also aims to recognise the positive contributions people in poverty make in society outside of paid work in order to counter the pejorative language and imagery so often used in the media.
The project aims to create public spaces where people in poverty lead the debate contributing through first-hand experience, collective knowledge and expertise. Public workshops and panel discussions will explore the multi-dimensional nature of poverty. This will create spaces for real open dialogue between people in poverty and the public shedding light on misconceptions present in society today. (…)

Posted in droits - rights, English, participation | Tagged , , , , , | Comments Off on What does it mean to be an expert?

Projekt młodzieżowy w Alpach Wysokich, lipiec 2016

ATD Czwarty Świat

Djynamo we francuskich Alpach pokazuje siłę młodzieży

W pierwszym tygodnia lipca kilkuosobowa grupa z Polski brała udział w europejskim projekcie młodzieżowym we francuskich Alpach. Głównym celem projektu było stworzenie możliwości uprawiania różnych sportów górskich dla młodzieży, która ze względu na swoją sytuację życiową ma często ograniczony dostęp do aktywnego wypoczynku. Nad bezpieczeństwem uczestników projektu czuwali profesjonalni przewodnicy – wolontariusze z organizacji 824000, którzy przygotowali program aktywności, aby jak najlepiej wykorzystać czas spędzony w górach. (…)

Posted in jeunes - youth, Polski | Tagged , , , | Comments Off on Projekt młodzieżowy w Alpach Wysokich, lipiec 2016

La culture pour construire des ponts

GreenBees

Nous nous sommes longtemps demandé pourquoi nous étions si à l’aise lorsqu’il s’agissait de faire des activités manuelles ou artistiques avec des personnes différentes de nous. Nous nous disions : « On partage le même goût pour le dessin, la peinture, ou bien la création. » Mais cela ne nous suffisait pas.

Nous avons remarqué depuis comment la musique, le chant, la peinture, la cuisine, le sport, pouvaient rassembler des gens très différents. Nous avons entendu des contes très similaires narrés aux quatre coins de la terre. Nous avons vu des personnes que tout oppose s’émerveiller devant le même tableau et des publics très hétérogènes bercés par le charme de la même musique.

Nous avons compris que les actions culturelles ont le pouvoir de briser toutes les barrières que les communautés construisent entre elles. De même la culture, et plus particulièrement l’art, se joue des frontières et des règles pour toucher directement notre cœur, créant ainsi une expérience originelle qui peut se partager entre personnes d’origines sociales et culturelles différentes. (…)

Suite –>

 

Posted in culture, Français | Tagged , , | Comments Off on La culture pour construire des ponts

el derecho a la vivienda

cuaderno de viaje
ATD Cuarto Mundo

(Pour une traduction en français, voir ici)

“Ser partícipes de forma activa del cambio”. Esta es quizá la frase que mejor podría resumir la experiencia que los Talleres de Vivienda realizados por ATD Cuarto Mundo nos permitió vivir, y que, como estudiantes de arquitectura, nos ayudó a conocer y ser conscientes de las realidades que nos rodean y que a menudo son invisibles en torno al tema de la vivienda. Realizamos entrevistas para ser capaces de desgranar y entender, junto a las personas que viven estas situaciones, el porqué de las mismas y las consecuencias de las escasas alternativas de las que a menudo se disponen. Con ellos, activamente, juntos, aprendimos y entendimos lo que significa el ejercicio verdadero de lo que llaman derecho a la vivienda, y lo que significa encontrarse en situación de exclusión habitacional. (…)

Leer más –>

Posted in Español, logement - housing | Tagged , , | Comments Off on el derecho a la vivienda

Sharing more than food

Giving Poverty a voice / blog

Thursday lunch is a weekly open-house event where friends, families and members of the community are invited to come and share a home cooked meal with the ATD Fourth World UK team in a warm, stress-free environment. The aim of the open lunch is to provide a space where members of the community can relax, seek support and connect with members of ATD Fourth World UK while learning about our values, mission, ongoing projects and events.

Every Thursday a member of ATD Fourth World UK becomes a chef for the day sharing a recipe, cooking skills, a bit of their own culture and much, much more!

Zoe, one of our family members, comes every Thursday to share good food and good company. She also lead one of the open lunches cooking Ebiripo a traditional Nigerian dish. Zoe has fond memories of cooking this dish with her grandmother when she was young. She wanted to share this delight with others during a Thursday lunch. (…)

Whole article –>

Posted in English, solidarité – solidarity | Tagged , , , | Comments Off on Sharing more than food

Homeless people with disabilities in Hungary

A Város Mindenkié

(…) Gábor Hajas is 55 years old. He became homeless after his divorce. He gave up all his belongings to his ex-wife and children, which also played a part in his becoming homeless. He had many jobs and he had his first job when he was still going to high school. He was brought up by his grandmother and then he grew up in a foster home. Later, he was taken to a juvenile detention center. After leaving, he didn’t know how to start out in life. He got married and had two children, and later he got divorced. Losing his family got to him and he started to have alcohol problems. He came to live in Budapest and lived in a rented apartment before becoming homeless. He continued to work even while homeless, but his lack of housing began to interfere with his ability to work. (…)

This is the text of his video message to the participants of a workshop in Sofia: “As a disabled homeless person, my message to the participants is that people should not look down on us. We should be considered human beings with dignity like everyone else. We are citizens, no worse than any others. We pay our taxes and all. Just because we are homeless and disabled, we should not be patronized and scorned. We are citizens in our country and in the EU, so people shouldn’t look down on us.

What is important for you about The City is for All?

There’s one thing I like a lot about The City is for All and that is the fact that they fight for our rights and interests. For homeless people and those who are also disabled. They can go out there and take action to defend our rights. That’s it.” (…)

Posted in droits - rights, English, logement - housing | Tagged , , , , | Comments Off on Homeless people with disabilities in Hungary