Aide médicale urgente et hébergement pour des personnes en séjour illégal, vivant à la rue

Service de lutte contre la pauvreté, jurisprudence

Un arrêt (26 mars 2014) de la Cour du travail de Bruxelles clôt une histoire de quatre ans pour un couple de personnes étrangères, en séjour illégal, vivant à la rue et à l’époque dans l’attente d’un enfant.

Cette histoire retrace les demandes d’aide médicale urgente, d’aide sociale et d’hébergement tant au CPAS qu’à FEDASIL.

Au long de cette histoire, la Cour du Travail confirme le droit à l’Aide Médicale d’Urgence (AMU) mais aussi précise les dommages moraux subis en les nommant.

[article complet –>]

Ce contenu a été publié dans Français, Logement (nat), Santé (nat), avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.