Droit de visite d’un enfant placé

Le droit de visite des parents biologiques à un enfant placé ne peut être supprimé sans prendre en considération les effets potentiellement négatifs à long terme de perdre contact avec ses parents compte tenu du devoir de prendre des mesures pour faciliter la réunification de la famille dès que cela serait raisonnablement possible, et ce quels que soient les risques pour l’enfant, a déclaré la Cour européenne des droits de l’homme dans l’arrêt rendu le 6.9.2018 dans l’affaire « Jansen contre Norvège ».

Ce contenu a été publié dans Français, Visite, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.